Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mon Chemin vers Compostelle
  • Mon Chemin vers Compostelle
  • : la préparation de mon futur pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle mais aussi diverses informations sur la voie Genève - Le Puy (via Gebennensis).
  • Contact

Recherche

Suivez-moi sur...

logo twitter   facebook
 
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 09:41
Hier je n'ai pas effectué d'étape sur le Chemin à cause des intempéries. Je me suis contenté de faire le parcours d'approche de chez moi jusqu'au point de connexion avec le chemin de St Jacques, à St Alban et Chavanay et retour. Une petite balade de 16 km le long du Rhône, juste de quoi se maintenir en forme.  
J'en ai profité aussi pour prendre une photo ensoleillée du pont enjambant le Rhône avant d'arriver à Chavanay. Avec, en face, le Pilat enneigé.12-04-17 Les Roches - Chavanay 002
C'est aussi l'occasion de rappeler aux pèlerins qui parcourent la voie Genève - Le Puy de se méfier des intempéries, et surtout à partir de Chavanay.
Si l'entrée dans le parc du Pilat se fait en douceur jusqu'à St Julien Molin Molette et Bourg-Argental (de 200 à 700 m d'altitude), il n'en n'est pas de même après Bourg-Argental. La montée du col du Tracol vous emmène à plus de 1200 m et même si l'on croit le printemps arrivé, on n'est jamais à l'abri de quelques jours de grand froid, et surtout de neige.
Si vous avez suivi l'actualité ces derniers jours, vous avez sûrement entendu parler des fortes chutes de neige qui sont tombées sur cette région ce 17 avril.
 
 
Je n'ai pu m'empêcher de penser aux pèlerins qui se trouvaient dans la région et au fort contraste entre ce jour ensoleillé où je marchais le long du Rhône et les routes bloquées par la neige à quelques dizaines de kilomètres seulement.
Et si les routes sont bloquées, que dire des chemins ! Aussi est-il utile de rappeler aux pèlerins de toujours se renseigner auprès de leurs hébergeurs, dans les mairies, les commerces ou auprès des habitants sur les prévisions météo.
Suivez leurs conseils, ne vous aventurez pas dans une étape qui peut vous sembler courte mais qui pourrait s'avérer épuisante, longue, et surtout dangereuse. Vous voyez-vous vraiment en train de marcher dans un mètre de neige ?
 
Aussi, soyez prudents, mieux vaut "perdre" une ou deux journées de marche que de risquer de s'épuiser, de s'égarer...voire pire.
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires