Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mon Chemin vers Compostelle
  • Mon Chemin vers Compostelle
  • : la préparation de mon futur pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle mais aussi diverses informations sur la voie Genève - Le Puy (via Gebennensis).
  • Contact

Recherche

Suivez-moi sur...

logo twitter   facebook
 
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 10:25

Quand on cherche des ouvrages se rapportant à Compostelle on trouve bien entendu les classiques écrits par de vrais écrivains mais on trouve aussi les récits de voyages. Mais ce n'est pas parce que l'auteur est un pèlerin que son écriture est exempte de sentiments, de richesse.

D'ailleurs il n'y a pas toujours de grande différence entre un écrivain qui raconte son pèlerinage et un pèlerin qui met tout son coeur dans le récit de son voyage.

C'est ce qui m'incite à lire des récits de voyage et voila pourquoi je viens d'acheter le livre "Pas à pas de Genève à Saint-Jean-Pied-de-Port" de Monyclaire (Monique Sauvanet de son vrai nom).

Première bonne impression, la qualité du livre, de la couverture, du papier, le tout associé à une belle mise en page. Si, comme moi, vous vous intéressez à l'auto-édition, vous savez que les services proposés ne donnent pas toujours ce résultat-là...Pas-a-pas-de-Geneve-a-St-Jean-Pied-de-Port-001.jpg

Le récit ensuite, et comme le précise Monyclaire, il ne s'agit pas d'un guide touristique, heureusement  mais d'un texte écrit à deux, voire trois mains. En effet, Monyclaire a ajouté à ses écrits ceux de son fils qui les a accompagnés sur une partie du parcours et quelques poèmes de son mari.

Le récit est bien sûr un cheminement (leur chemin s'est déroulé en avril et mai 2012) que l'on vit à travers ses mots, d'autant plus que lorsqu'on connait bien le chemin qu'ils ont parcouru, des images viennent avec les mots, on revoit la fontaine où ils se sont rafraîchis, le gué qu'ils ont traversé avec difficulté...

Je crois que ce que j'aime le plus dans ce type de récit c'est de voir que l'auteur a connu, comme nous, la souffrance, les blessures, les intempéries. Ca rassure quelque part .

Le livre décrit leur parcours, les lieux, les pèlerins rencontrés, ceux que l'on perd de vue pendant plusieurs jours et que l'on retrouve plus tard.

Et vers la fin du livre Monyclaire relate cette rencontre avec trois pèlerines qui lui expliquent qu'une association belge a mis en place une sorte de pèlerinage par équipe, essaimant le long du chemin des équipes qui chacune vont réaliser une partie du chemin...là je me dis que je connais ça, il s'agit de "De Namur à Saint-Jacques de Compostelle, autrement".

Et si je connais c'est que parce que j'avais virtuellement suivi Sylvie la pèlerine belge qui participait à cette aventure. Je réagis alors qu'elle devait être sur ce parcours, je vérifie, les dates et le parcours correspondent. Sauf erreur de ma part il s'agit bien de Sylvie et de deux autres pèlerines, Monyclaire pourra même voir leur photo sur la page Facebook de Sylvie, Radiocamino, (il s'agit d'une publication datée du 30 avril 2012). Le chemin est peut être long mais le monde des pèlerins est petit en fait

Pour revenir au livre, il se lit avec plaisir et l'approche qu'en a Yoann, le fils de Monique et JC est très intéressante, puisque venant d'un "non pèlerin" qui, en plus d'être proche de ses parents pendant ce voyage va aussi se laisser prendre par la magie du chemin...

Vous pouvez retrouver l'ensemble des ouvrages (car elle n'a pas écrit que sur le chemin de Compostelle) de Monyclaire sur son site. Le prochain, toujours de Monyclaire, dans ma liste de lecture : "Pas à pas, de la Bretagne à Santiago", chemin qu'elle a effectué en 2008.

 

 

Repost 0
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 10:55

Le millésime 2013 vient de paraître ! Absolument indispensable au pèlerin qui effectue le trajet sur la voie Gebennensis (voie Genève - Le Puy), le guide de St Jacques de Genève au Puy-en-Velay est élaboré par l'Association Rhône-Alpes des Amis de Saint-Jacques.

2013-guide-jaune-001.jpg

Remis à jour chaque année, ce guide (en français et en allemand) vous donnera tous les renseignements nécessaires à la préparation de votre pèlerinage (étapes, profil, commerces, services, etc.). Avec, bien évidemment, toutes les possibilités d'hébergement et notamment les accueils jacquaires offerts par des particuliers bénévoles.

    2013-guide-jaune-b-001.jpg

Vous pouvez l'obtenir contre 12 € (frais de port compris) (modalités décrites sur l'image ci-dessus) ou en vous rendant sur le site de l'association.

Enfin l'association édite d'autres guides du même type :

- le guide orange : de Cluny ou de Lyon au Puy-en-Velay

- le guide vert : de Gillonnay au Puy-en-Velay par St Antoine l'Abbaye et St Agrève

- le guide bleu : de Gillonnay à Arles pour rejoindre ensuite la voie d'Arles

 

Repost 0
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 20:41

        retour à conques

 

Présentation de l'éditeur :

Partis du Puy-en-Velay, deux marcheurs entreprennent la grande randonnée 65 qui, à travers la Haute-Loire, la Lozère et l'Aveyron, les conduira à Conques. Neuf jours de voyage pour un peu plus de deux cents kilomètres, en suivant l'un des itinéraires historiques du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

De chapelles en forteresses, les siècles parlent comme parle chaque jour un peu plus ce village où les voyageurs ont tissé des amitiés et pris des habitudes : Conques, tapi dans les derniers soubresauts des monts du Rouergue.

Après cette traversée de l'espace et du temps propice aux égarements et aux souvenirs, Jean-Claude Bourlès a publié dans la même collection Le Grand Chemin de Compostelle et Passants de Compostelle.

 

Mon avis :

Pour moi Jean-Claude Bourlès était, avant que je ne lise un de ces ouvrages, intiment lié au chemin de Compostelle. D'origine bretonne, né en 1933, il écrit Retour à Conques après son premier pèlerinage sur le chemin de Saint Jacques.

Dès les premières pages j'ai été très rapidement plongé dans cet univers presque intemporel dont il nous ouvre les portes. Car ce voyage en direction de Conques peut se dérouler il y à 20 ans, 5 ans ou ...hier ! Il a l'art de mettre en avant les personnages tout d'abord, non pas les autres pèlerins mais les gens qu'il rencontre. Les paysans, les habitants, leur histoire et celles de leurs ancêtres.

Il a l'art aussi de présenter chacun des villages traversés, de les décrire tels qu'ils étaient il y a de cela plusieurs siècles. Quand on lit ce livre on a l'impression de suivre le chemin et d'admirer les paysages avec l'auteur.

Mais au-delà de ce chemin chargé d'histoire, il nous relate aussi une certaine philosophie de la vie, cette vie qui passe, les amis qui sont là et qui un jour n'y sont plus...

Repost 0
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 19:48

003
Présentation de l'éditeur :

XIIIe siècle. Les « essarteurs » vous prenaient une forêt chenue et, en vingt ans, vous en faisaient un versant fertile. Jehan le Tonnerre était de ceux-là, sauvages et farouches comme des chevreuils, tenus en lisière par les gens des villages, quand la curiosité et la fatalité l'ont mené jusqu'au chantier de construction d'une abbaye cistercienne. Et le voilà bientôt enrôlé par les Compagnons constructeurs, ces « Enfants de Maître Jacques », mystérieux « Pédauques » dont il fera partie après une longue initiation. Vincenot se fait plus que le chroniqueur de cette singulière aventure, à la fois mystique et quotidienne, des bâtisseurs de cathédrales : « Ces gens, ces pays, ces édifices, je les ai vraiment vus, touchés, respirés avec les yeux, les mains, les poumons de Jehan le Tonnerre... J'ai pensé alors que j'étais le "retour" de Jehan le Tonnerre, à sept cents ans de distance, dans le cercle d'Abred... »

 

Mon avis :

Quelle superbe initiation que nous fait vivre là Henri Vincenot ! Celle de Jehan le Tonnerre, jeune essarteur, fasciné par ces constructeurs de cathédrales. Il va apprendre petit à petit les techniques de ces fameux bâtisseurs, mais aussi des secrets sur la religion et sur ses éventuelles origines celtiques.

Un livre très riche en renseignements sur la construction des cathédrales mais aussi, par l'intermédiaire de son compagnon spirituel, le Prophète, en informations sur les traditions celtiques et chrétiennes. Le pèlerinage vers le champs des étoiles viendra parfaire cette initiation.

A n'en pas douter, après avoir lu ce livre, vous ne pourrez vous empêcher de penser à ces fameux bâtisseurs le jour où vous visiterez l'un des fabuleux monuments cités dans ce livre.

Repost 0
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 10:14

L'avantage de parcourir les chemins de Saint-Jacques est aussi qu'ils se trouvent sur des sentiers de grande randonnée (GR) balisés, permettant un repérage facile.   topoguide

Celui qui me concerne plus particulièrement, le GR65, assure la liaison entre Le Puy-en-Velay et Saint-Jean-Pied-de-Port, et son origine a été avancée à Genève, le GR65 assurant ainsi la liaison Genève - Le Puy-en-Velay - Saint-Jean-Pied-de-Port.

 

La Fédération Française de Randonnée Pédestre édite des topo-guides pour chacun des sentiers de grande randonnée. Certains GR, comme le GR65, sont découpés en plusieurs topo-guides.

 

Le balisage des GR est représenté par les couleurs rouge et blanche.balisage-GR.jpg

D'autres balisages peuvent être représentés en même temps comme des itinéraires de randonnée de communes, de régions, de parc régional ou d'itinéraires vtt ou de randonnée équestre.

 

11-12-14-Etape-2-Chavanay---Bessey--1-.jpg

 

Le topo-guide est très utile pour préparer son itinéraire ainsi que se repérer en cours de route.

pagegr.jpg

 

Personnellement lorsque je vais parcourir une étape du GR je n'emporte avec moi que les pages correspondant à mon itinéraire, après les avoir découpées et placées dans une pochette plastique.

Repost 0
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 12:36

  Miam Miam dodo

Ce guide très connu des marcheurs et pèlerins existe maintenant depuis une quinzaine d'années. Le miam-miam-dodo est entièrement mis à jour chaque année. Il vient en complément des topos-guides existants et apporte les précisions essentielles au randonneur : où dormir, où manger, et à quel prix ?

Dans un fuseau de 5 kilomètres de part et d'autre du chemin, tout a été répertorié : accueils religieux, hôtels, gîtes d'étape, chambres d'hôtes, campings, cafés, restaurants, postes, boulangeries, épiceries, charcuteries, pharmacies, banques, etc...

Prix et conditions sont précisés, afin que le pèlerin sache exactement où il pose son sac, et qu'il ait le choix de ses hébergements, en fonction de ses convictions, de ses goûts et de l'épaisseur de sa bourse.

Dans un même esprit, un petit symbole permet au cavalier et au conducteur d'âne de préparer leur pèlerinage en fonction des nécessités de leur animal.

Il existe actuellement des guides pour les itinéraires suivants :    

  • Le Puy-en-Velay - Saint-Jean Pied de Port
  • Saint-Jean Pied de Port - Saint-Jacques de Compostelle
  • Arles - Puente la reina

 et enfin un guide dont je vous parlerai plus en détail "Compostelle, mode d'emploi"

 

 

Repost 0
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 11:22

réalisation d un reve

Présentation :

“Par ces écrits d’un journal d’une pèlerine, j’aimerais partager avec vous l’expérience et les émotions ainsi que les beaux moments qui ont fait de ce Chemin le plus enrichissant et le plus beau voyage de ma vie. Accrochez-vous à mon sac à dos, détendez-vous et faites-vous léger, car je vous emmène, kilomètre par kilomètre.” Journal d’une pèlerine sur le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle qui raconte, au jour le jour, la grande randonnée millénaire du Puy-en-Velay à Saint-Jacques-de-Compostelle... "

 

Mon avis :

Comme l'indique le sous-titre, ce livre est un "journal d'une pèlerine". On suit donc le périple de cette Québecquoise depuis le Puy-en-Velay à Saint-Jacques de Compostelle, on partage ses douleurs et ses moments de joie. C'est raconté avec une certaine candeur, facile à lire, plaisant, malgré quelques petits défauts de mise en page. Si je devais trouver un point négatif c'est que ce journal manque un peu de description des autres pèlerins que l'auteur a dû croiser. Mais comme elle n'a pas fait ce pèlerinage en solitaire peut-être est-ce qui a moins facilité les rencontres avec les autres ?

Repost 0
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 22:26

Le pèlerin de Compostelle de Paulo CoelhoPrésentation :

En 1986, Paulo Coelho entreprend le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle, sur la route empruntée par des millions de croyants depuis le Moyen Âge. De ce voyage initiatique, dont il relate ici les étapes, l'homme est sorti transformé, convaincu que «l'extraordinaire se trouve sur le chemin des gens ordinaires». Il restitue, dans un style simple et fluide, son aventure comme expérience universelle..

 

Mon avis :

Si vous êtes amateur des écrits de Paulo Coelho vous serez certainement emballé par ce récit. Personnellement, si j'ai lu ce livre, c'est avant tout pour essayer de comprendre ce que certains peuvent ressentir en parcourant le Chemin. Là je suis resté un peu sur ma faim car l'auteur nous délivre un récit très spirituel, un parcours initiatique ponctué d'exercices mais sur le Chemin...pas grand-chose. Pratiquement rien sur les pèlerins rencontrés, les gîtes, etc. A la limite ce parcours aurait pu être réalisé sur un autre chemin. Attendez-vous donc si vous lisez ce livre à un récit très spirituel et à peu de renseignements pour votre futur pèlerinage.

 

Repost 0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 20:56

livre shirley maclaine

Présentation :

Obéissant à de curieuses lettres anonymes, Shirley MacLaine, la célèbre actrice américaine, décide de faire le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle. Trouvera-t-elle un sens à sa vie comme l'affirment les pèlerins, parfois illustres, qui sont revenus transformés de leur voyage ?

Armée d'un unique sac à dos, elle va parcourir à pied les huit cents kilomètres qui séparent les Pyrénées de la cathédrale Santiago de Compostela en Espagne.

Au cours de cet incroyable voyage, Shirley MacLaine va être projetée dans une autre réalité où des visions et des intuitions lui permettront de décoder les secrets des civilisations anciennes et les défis de notre monde actuel.

 

Mon avis :

Un ouvrage intéressant qui reflète bien le Chemin. Mis à part le côté mystique auquel est sensible l'actrice, il y a une bonne description de son parcours, de ses difficultés et des rencontres quelques fois insolites qu'il suscite.

 

Repost 0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 20:28

livre alix de st andré

Présentation :

Pèlerine multirécidiviste, peu douée pour la marche et accrochée à ses cigarettes, Alix de Saint-André a pris trois fois la route de Compostelle. D’abord, depuis Saint-Jean-Pied-de-Port, sur le « chemin français », où s’envolèrent ses idées de méditation solitaire dans des refuges surpeuplés ; puis, de La Corogne jusqu’à Finisterre, sur le « chemin anglais » ; et enfin depuis les bords de Loire, pour accomplir ce que les Espagnols appellent « le vrai chemin », celui qu’on doit faire en partant de chez soi... De paysages sublimes en banlieues pittoresques, elle a rejoint ce peuple de marcheurs de tous pays, réunis moins par la foi que par les ampoules au pied, qui se retrouvent pour vivre à quatre kilomètres-heure une aventure humaine sur laquelle elle porte un regard à la fois affectueux et espiègle.

 

Mon avis :

Un des premiers livres que j'ai lus sur le sujet et je dois dire que je l'ai vraiment apprécié. Alix de Saint-André a une façon très plaisante de décrire ses trois voyages à Compostelle, ses marches quotidiennes, ses compagnons de route, ses déboires et ses joies. Sa lecture est un réel moment de détente, je vous le conseille !

 

Repost 0