Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mon Chemin vers Compostelle
  • Mon Chemin vers Compostelle
  • : la préparation de mon futur pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle mais aussi diverses informations sur la voie Genève - Le Puy (via Gebennensis).
  • Contact

Recherche

Suivez-moi sur...

logo twitter   facebook
 
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 21:40

parcours 08Le chemin quitte tranquillement St Jeures pour continuer en direction du Puy. Nous sommes aujourd'hui le 10 avril et ça y est, je rencontre à chaque fois un peu plus de pèlerins. Majoritairement venus d'Allemagne ou de Suisse, la plupart s'arrêteront cette année au Puy en Velay.12-04-10 La Rochette - Monedeyres 001

Je passe le village d'Araules sous les bourrasques d'un vent glacial. Ceci n'augure rien de bon car je sais qu'un dénivelé de 300 m m'attend avec la dernière difficulté avant le Puy en Velay.12-04-10 La Rochette - Monedeyres 00412-04-10 La Rochette - Monedeyres 00912-04-10 La Rochette - Monedeyres 012

La météo nous annonçait de la pluie ... et elle ne s'était pas trompé. Mais le vent ne s'est pas calmé pour autant et la montée vers la forêt du Meygal est assez difficile.12-04-10 La Rochette - Monedeyres 014Arrivé à 1300 m d'altitude le temps se calme et me permet de profiter de la vue magnifique sur les sucs environnants et sur le Puy en Velay.12-04-10 La Rochette - Monedeyres 02112-04-10 La Rochette - Monedeyres 02612-04-10 La Rochette - Monedeyres 03012-04-10 La Rochette - Monedeyres 043

A la descente vers Monedeyres je rencontre tout d'abord une petite hermine qui a déjà revêtu sa robe d'été (désolé pour le manque de netteté de la photo)12-04-10 La Rochette - Monedeyres 039bis

Une pause casse-croûte en plein vent au petit village de Monedeyres avec Pierre-Claude, un Suisse. Monedeyres présente la particularité de posséder une "fausse" église. En effet, les habitants mécontents de l'éloignement de l'église la plus proche décidèrent d'en contruire une eux-mêmes, en 1887. Elle fut terminée en 1914 mais elle n'a jamais été consacrée et aucun prêtre n'y a célébré d'office. 12-04-13 Monedeyres - Marnhac 010

la "fausse" église de Monedeyres

 

Des pèlerins allemands nous croisent et c'est l'occasion de parler itinéraire, le chemin de Compostelle se désolidarisant du GR65 jusqu'à St Julien Chapteuil, ce qui permet un gain de quelques kilomètres.12-04-10 La Rochette - Monedeyres 032

Après une pause je continue ma route à travers les bois, le "raccourci" est vraiment des plus agréables !12-04-13 Monedeyres - Marnhac 00912-04-13 Monedeyres - Marnhac 01112-04-13 Monedeyres - Marnhac 013

Je rencontre un autre couple d'allemands, Bettina et Manfred, qui viennent de Munich et termineront cette année leur pèlerinage au Puy.12-04-13 Monedeyres - Marnhac 003

Même si nous n'avons pas cheminé ensemble, je les retrouve lors d'un repas et tout en discutant des différents hébergements qu'ils ont utilisés, Manfred nous déroule son impressionnante collection de tampons sur sa crédential à rallonges ! 12-04-13 Monedeyres - Marnhac 018

Manfred, Bettina et leur impressionnante collection de tampons

 

Juste avant de sortir une jeune allemande nous rejoint, pour elle c'est direction St Jacques de Compostelle, soit environ 3 mois de marche depuis chez elle.

Jusqu'à ce jour j'aurais rencontré beaucoup d'Allemands, quelques Suisses et ... très peu de français...alors !? Les Français seraient-ils frileux ou préfèrent-ils partir du Puy ? tss tss !

Bon, allez, plus qu'une dernière étape pour rejoindre Le Puy en Velay et arriver à la fin de la via Gebennensis...

 

 

Etape suivante : St Julien Chapteuil - Le Puy en Velay

 

 

Repost 0
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 21:30

parcours 07En ce début d'avril je me prépare à quitter Montfaucon avec un petit vent du nord qui donne un froid ressenti avoisinant le zéro degré. Qu'importe ! Le chemin passant devant la chapelle Notre Dame, je pénètre dans celle-ci car sa visite m'a été recommandée.

12-04-01 Montfaucon - Tence 001

Pas de doute, le pèlerin est connu en ces lieux !

Une de ses particularités est de posséder une très belle collection de 12 tableaux flamands d'Abel Grimmer (1592).

12-04-01 Montfaucon - Tence 004

12-04-01 Montfaucon - Tence 008 

Une fois la visite terminée j'entame mon chemin. En quittant la ville j'emprunte très rapidement de jolis sentiers passant dans de belles zones boisées. Le paysage est aussi beau que celui rencontré lors de mon étape précédente.

 

12-04-01 Montfaucon - Tence 01212-04-01 Montfaucon - Tence 018

 

A plusieurs reprises je croise ou longe la voie ferrée métrique du train touristique qui relie Dunières au Chambon sur Lignon.12-04-01 Montfaucon - Tence 01912-04-01 Montfaucon - Tence 025

Le chemin se poursuit tranquillement avec pour seul point négatif le passage à proximité d'un centre d'enfouissement de déchets dont je vous épargnerai la photo. Je plains les habitants des quelques maisons alentour car ils sont, comme le bois que je traverse, envahis de sacs plastiques et d'odeurs nauséabondes...Un peu de tristesse dans mes pensées à ce moment-là sur la bêtise de l'Homme qui persiste à se croire propriétaire d'une planète qui ne lui appartient pas...

Heureusement, tout le long du chemin, je peux à loisir discuter avec des "copains" qui, s'il en était besoin, me rappellent comme la nature est belle et variée.12-04-01 Montfaucon - Tence 029

 

Après environ 2h30 de marche j'arrive au lieu-dit La papeterie où vous trouverez, outre un gîte d'étape, quelques tables pique-nique de l'autre côté de la rivière.12-04-01 Montfaucon - Tence 03912-04-01 Montfaucon - Tence 057

Encore une petite demi-heure de marche et j'arrive à Tence, un très joli petit village de Haute-loire avec, là aussi, une chapelle à visiter.

A Tence vous trouverez tous les commerces qui peuvent vous être utiles. En descendant les ruelles du vieux Tence vous aboutirez au bord du Lignon que je longe un peu en partant pour cette deuxième partie d'étape.   12-04-06 Tence - La Rochette 001Un peu de goudron pour sortir de la ville puis on retrouve la campagne et la forêt.

12-04-06 Tence - La Rochette 00312-04-06 Tence - La Rochette 013Les paysages sont aussi beaux depuis que je suis entré en Haute-Loire avec une petite différence : le style de maisons. En effet, à chaque hameau traversé je rencontre maintenant de ces vieilles maisons en pierres au toit de lauzes.12-04-06 Tence - La Rochette 00812-04-06 Tence - La Rochette 01012-04-06 Tence - La Rochette 004Le chemin est varié, passant de hameaux aux forêts, de petites routes aux sentiers de terre, avec toujours de belles maisons à regarder et même les premières vues sur les sucs d'Auvergne. Les sucs sont des volcans sans cratères qui se présentent sous la forme de gros mamelons qui semblent surgir de terre.12-04-06 Tence - La Rochette 018

une croix juste avant St Jeures avec, à l'arrière, le suc de Lizieux (1388 m)

 

J'arrive enfin à St Jeures, village sympathique avec quelques commerces, un gîte d'étape et, bien sûr, une belle église. Devant celle-ci le pèlerin trouvera une fontaine d'eau potable assez originale 12-04-06 Tence - La Rochette 02012-04-06 Tence - La Rochette 02112-04-06 Tence - La Rochette 022

 

Etape suivante : St Jeures - St Julien Chapteuil

 

 

 

 

Repost 0
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 13:17
Le pèlerin.info vient de sortir un web-documentaire sur Compostelle. Intitulé "Les pionniers de Compostelle" et réalisé par Marianne Rigaux, ce documentaire nous emmène aux sources du pèlerinage (récent) avec les souvenirs narrés par ceux qui, il y a quelques années, ont osé s'aventurer jusqu'à St Jacques de Compostelle.
A l'époque, pas d'itinéraire balisé, pas de propositions d'hébergement comme nous connaissons de nos jours.
Le documentaire est disponible sur le site de pèlerin.info mais il n'est bizarrement et malheureusement pas accessible aux internautes qui utilisent Internet Explorer...
Alors si vous n'utilisez pas Firefox et que vous vous refusez à vous soumettre au fichage de Goggle Chrome, vous pourrez néanmoins regarder ci-dessous quelques-unes des vidéos présentent sur ce webdoc :
La bande annonce
L'écrivain Jean-Claude Bourlès (Passants de Compostelle, Le grand chemin de Compostelle, Retour à Conques, etc.)
          
           
Repost 0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 19:03

parcours 06J'avais arrêté là, en janvier,  mon cheminement vers l'Ouest, à cause de la neige très présente à cette altitude de 1100 m. J'ai attendu fin mars pour reprendre à partir du col du Tracol.

Après la montée assez rude depuis Bourg-Argental, je sais que je ne suis plus très loin (un peu plus de 3 km) des Sétoux, village de Haute-Loire, connu des randonneurs pour son gîte accueillant.

Alors qu'ils annoncent des températures de 26° dans la vallée du Rhône pour ce 25 mars, je démarre mon chemin avec un petit 7° auquel s'ajoute un petit vent frais. 12-03-25 Le Tracol - Coirolles 010

Le chemin monte au milieu des bois au travers desquels le soleil tente de venir réchauffer le sol qui présente à certains endroits des zones enneigées.12-03-25 Le Tracol - Coirolles 006

Après avoir un temps dépassé les 1200 m, la forêt s'entrouvre et laisse place à un sentier aéré et ensoleillé.12-03-25 Le Tracol - Coirolles 004

Après 50 minutes de marche j'arrive au village Les Sétoux (les gens du coin prononcent Les S'toux) avec, à sa sortie, le gîte d'étape Le Combalou qui est vraiment le bienvenu pour le pèlerin qui vient de Bourg-Argental...12-03-25 Le Tracol - Coirolles 014

A partir de cet endroit la fenêtre du chemin s'ouvre vraiment sur le département de la Haute-loire et la vue sur celui-ci est magnifique.12-03-25-Le-Tracol---Coirolles-015.jpg12-03-25 Le Tracol - Coirolles 016Le chemin serpente pendant quelques centaines de mètres avant de pénétrer dans un bois. Quelle quiétude en ces lieux ! Juste le gazouillis des oiseaux et au loin la mitraillette d'un pic-vert.12-03-25 Le Tracol - Coirolles 022 Après quelques kilomètres je sors du bois, amorce une descente qui aboutit à un hameau où je décide de faire une pause. Son lavoir à l'eau glacée est un délice pour mes pieds en surchauffe

12-03-25 Le Tracol - Coirolles 023Les bois succèdent aux clairières, de très courtes parties goudronnées assurent le relais entre des sentiers se faufilant au milieu des bois. Nul doute que l'on doit avoir plaisir à les parcourir pendant la saison chaude.12-03-25 Le Tracol - Coirolles 02512-03-25 Le Tracol - Coirolles 02812-03-25 Le Tracol - Coirolles 031Après 9,7 km depuis le col du Tracol j'arrive au hameau de Coirolles, à mi-chemin de mon étape qui est, à mon goût, la plus "nature" depuis mon départ.

Et ce seront les mêmes paysages jusqu'à Montfaucon, sentiers ombragés traversant des bois alternant avec des chemins ensoleillés en pleine campagne où l'on se gorge de paysages magnifiques.12-03-28 Coirolles - Montfaucon 008

12-03-28 Coirolles - Montfaucon 020La vue depuis mon lieu de "cantine" le midi  

Par contre il y a de belles grimpettes qui m'ont (heureusement ce n'est qu'une image...) scié les jambes. J'avais pourtant monté plus difficile avec le col du Tracol mais là j'étais vidé ! 12-03-28 Coirolles - Montfaucon 014

12-03-28 Coirolles - Montfaucon 02112-03-28 Coirolles - Montfaucon 019J'ai profité pour faire une petite pause lors de ma rencontre avec Jean, un Nantais parti de Chavanay 3 jours plut tôt, multirécidiviste du Chemin, en partance pour Compostelle, Séville et retour.12-03-28 Coirolles - Montfaucon 009

Jean, un Nantais, pèlerin multirécidiviste

Juste après ce sont deux allemands venus de Bavière avec qui la discussion en "pèlerinois" (mélange de français, anglais et allemand   ) me fait noter de ne pas oublier de réviser un peu mes langues...

12-03-28 Coirolles - Montfaucon 01112-03-28 Coirolles - Montfaucon 00412-03-28 Coirolles - Montfaucon 003A quelques kilomètres de Montfaucon, ayant retrouvé le plat, mes jambes se décident à refonctionner, mais un peu en automatique...A environ 3 km de l'arrivée le GR65 m'invite à bifurquer à droite et un panneau indique au pèlerin de Compostelle à poursuivre tout droit, par le hameau des Chomats. Ce que je fais et que je vous conseille ! Il n'y a en effet que des avantages : plus court, moins de goudron, passage par un joli hameau où plusieurs coquilles indiquent que les habitants sont au fait du pèlerinage. J'en profite d'ailleurs pour refaire le plein de ma gourde.12-03-28 Coirolles - Montfaucon 002

Enfin l'arrivée à Montfaucon où, comme dans toutes les villes d'une certaine importance, on n'en finit pas d'arriver...heureusement des indices m'indiquent que je ne me suis pas égaré...12-03-28 Coirolles - Montfaucon 001

 

 

Etape suivante : Montfaucon - St Jeures

 

 

Repost 0
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 20:56
Un diaporama sonore diffusé en 2011 par Le Pèlerin et qui raconte l'arrivée au Puy-en-Velay d'Isabelle et Olivier, de Brest, en partance le lendemain pour Saint-Jacques de Compostelle ainsi que Séverine de la Rochelle et Anne-Marie du Maine-et-Loire. Premières questions, premiers doutes, premières impatiences...
 
Repost 0
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 21:32

parcours--03.jpgMême si La Côte St André est une jolie petite ville, ça reste quand même une ville. Et moi, ce que je préfère, c'est la campagne, la nature, avec de beaux paysages.

Aussi suis-je heureux d'emprunter la route vers l'Ouest. Au passage près du cimetière une dame que je salue me lance un " Ultréia ! " (cri de ralliement des pèlerins) qui me fait chaud au coeur.

12-03-23 La Cote St André - Faramans 026

Le soleil commence à être chaud et nous ne sommes que fin mars...Quatre kilomètres plus loin un chemin jonché de feuilles mortes me permet d'accéder à Ornacieux. Ceux qui voudraient y faire une pause trouveront un banc bien exposé au calme, à droite de la mairie. 12-03-23 La Cote St André - Faramans 013

 

Avant de sortir du village je trouve ce qui, pour moi, est à chaque fois un grand moment de plaisir...un lavoir ! Mais non, je ne vais pas faire ma lessive . Mais comme j'ai toujours les pieds en surchauffe, c'est un vrai bonheur de faire une pause et de tremper mes pieds dans l'eau glacée. Quinze minutes plus tard (oui j'en ai bien profité) je reprends le chemin.12-03-23 La Cote St André - Faramans 011Celui-ci alterne entre petites routes goudronnées et chemins forestiers. Le tout assez plat, avec juste une descente vers un ancien moulin réhabilité certainement en chambres d'hôtes et gardé ... par de magnifiques paons !12-03-23 La Cote St André - Faramans 00812-03-23 La Cote St André - Faramans 005

J'aurais bien testé le hamac, pas vous ? 

Les derniers kilomètres avant Faramans se font sur du goudron interminable mais juste avant l'arrivée le chemin passe près d'un lac très agréable.12-03-23 La Cote St André - Faramans 00412-03-23 La Cote St André - Faramans 001

Après Faramans le GR65 emprunte d'abord une petite route goudronnée puis un chemin de terre qui se faufile entre d'immenses champs. J'aperçois au loin l'église de Pommier de Beaurepaire, située en haut d'une colline mais le chemin évoluant parallèlement, je n'ai pas l'impression d'avancer.

12-03-20 Faramans - Revel Tourdan 041

Enfin s'amorce la grimpette jusqu'au village. Très facile si vous l'effectuez en début de parcours, elle pourra sembler interminable si vous la faite en fin de journée de marche...

Le village de Pommier de Beaurepaire est sympathique et son église, très belle, est, comme l'annonce une pancarte, ouverte aux marcheurs pendant la journée. Quelle judicieuse attention ! Car en effet nous sommes souvent frustrés de découvrir une église ou une chapelle le long de notre chemin et de ne pouvoir en apprécier l'intérieur ...

Si vous souhaitez faire apposer un tampon sur votre crédential, n'hésitez pas à passer en mairie où la sympathique employée de mairie vous accueillera avec le sourire et quelques paroles d'encouragement.

12-03-20 Faramans - Revel Tourdan 00212-03-20 Faramans - Revel Tourdan 00912-03-20 Faramans - Revel Tourdan 012

En sortant du village le chemin semble plat, et d'ailleurs le restera jusqu'à Revel Tourdan, 7 km plus loin. A la sortie du village une table d'orientation nous permet de mieux situer les montagnes à l'horizon, même si celui-ci est quelque peu embrumé aujourd'hui.

12-03-20 Faramans - Revel Tourdan 01312-03-20 Faramans - Revel Tourdan 018

Le sentier traverse des bois, évite une route qui semble plus courte mais quel plaisir de marcher dans ces bois (ça doit être encore plus agréable pendant l'été).

12-03-20 Faramans - Revel Tourdan 035Et d'ailleurs ceux qui choisiraient de court-circuiter le chemin rateraient, outre un chemin agréable, un symbole placé là pour rappeler que nous sommes bien sur le chemin de Compostelle.

12-03-20 Faramans - Revel Tourdan 023J'arrive enfin à Revel Tourdan, magnifique petit village aux maisons anciennes et aux ruelles pleines de charme. Si vous arrivez en milieu de journée, une aire de pique-nique vous accueille près des ruines de l'ancien château.

12-03-20 Faramans - Revel Tourdan 025

12-03-20 Faramans - Revel Tourdan 028

Et, comme vous le savez, le pèlerinage nous rappelant l'importance de certaines valeurs comme le partage, peut-être aurez-vous, comme moi, la chance de partager votre casse-croûte avec une belle petite rouquine aux yeux verts 

12-03-20 Faramans - Revel Tourdan 034

 

 Etape suivante : Revel Tourdan - St Romain de Surieu

 

 

Repost 0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 10:40

Comment être tenu automatiquement au courant des nouveaux articles publiés sur ce blog ? Plusieurs possibilités s'offrent à vous :

 

- directement par MAIL : il suffit pour cela de vous inscrire à la newsletter en cliquant ici (n'oubliez pas de cocher les 2 cases newsletter et articles) mail

 

    - vous avez un compte Facebook : mettez un "j'aime" sur ma page pour avoir une publication sur votre mur à chaque parution de nouvel article   facebook

 

- vous avez un compte Twitter : rajoutez-moi aux comptes que vous suivez en cliquant ici.  

logo twitter

 

 

 

Repost 0
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 14:12

parcours -02Revel est un très joli village aux ruelles agréables. Juste en le quittant on aperçoit le magnifique paysage qui nous attend, tout là-bas, à l'ouest.

12-03-16 Bellegarde Poussieu - Revel Tourdan 023

  L'église de Revel

Un sentier empruntant le plus souvent possible des chemins de terre, longeant des bois, un bel étang. Seule la traversée de deux routes départementales nous rappelle que le monde dit "civilisé" est toujours là, alors que le pèlerin a le sentiment de se déplacer "en-dehors du temps".12-03-16 Bellegarde Poussieu - Revel Tourdan 00912-03-16 Bellegarde Poussieu - Revel Tourdan 00412-03-16 Bellegarde Poussieu - Revel Tourdan 018

Le parcours de ce jour est un vrai plaisir, dû aussi au temps agréable même si un vent frais me fait hésiter à remettre ma polaire.

Et alors que le jour où j'effectue ce parcours je fête mon 150ème km sur la via Gebennensis, j'ai la joie de rencontrer mon premier vrai pèlerin...sous la forme de deux pèlerines qui viennent de Suisse. Ute va jusqu'à St Jean Pied de Port et Chantal, qui entamait ce jour sa troisième semaine de marche, jusqu'à St Jacques de Compostelle avec une arrivée prévue dans 90 jours environ.

12-03-16 Bellegarde Poussieu - Revel Tourdan 008

Ute et Chantal, deux pèlerines venues de Suisse

Pour elles aussi je suis le premier pèlerin qu'elles croisent, apparemment la météo glaciale des semaines précédentes a retardé le départ de certains pèlerins.

Nous échangeons l'adresse de nos blogs, prenons une photo-souvenir et je les quitte non sans leur souhaiter un "bon chemin" !

Je ne manquerai pas de suivre leur pèlerinage sur leur blog.

 

Le passage à proximité de la Ligne à Grande Vitesse n'est pas sans me rappeler certains souvenirs...et je calcule aussi que le TGV va parcourir en 1 heure ce que je mettrais presque deux semaines à faire  A chacun son rythme !!

12-03-16 Bellegarde Poussieu - Revel Tourdan 013

  Quand le chemin de fer croise le chemin de terre

 

A environ 3 km de Bellegarde j'arrive à un abri de chasse où se trouve une fontaine et j'en profite pour faire le plein d'eau.12-03-16 Bellegarde Poussieu - Revel Tourdan 002

12-03-16 Bellegarde Poussieu - Revel Tourdan 016

Arrivé à Bellegarde on prend tout de suite à droite à l'entrée du village, empruntant un chemin de terre qui aboutit à la magnifique chapelle de la Salette.

12-03-09 St Romain de Surieu - Bellegarde Poussieu 067

Après un moment de recueillement et de plaisir des yeux je reprends le chemin qui monte tranquillement. Un sentier paisible et de beaux paysages.  

12-03-09 St Romain de Surieu - Bellegarde Poussieu 053

A environ 1,5 km de la chapelle une table d'orientation me permet de mieux situer le paysage environnant, même si, par ce jour de beau temps, l'horizon est plutôt brumeux.

12-03-09 St Romain de Surieu - Bellegarde Poussieu 03412-03-09 St Romain de Surieu - Bellegarde Poussieu 037S'ensuit un sentier qui emprunte pendant un temps une petite route goudronnée, ce qui me permet de trouver ce qui sera mon lieu de casse-croûte, bien à l'abri du vent du nord qui est très frais en ce jour de mars.

12-03-09 St Romain de Surieu - Bellegarde Poussieu 022Apparemment je ne suis pas le seul à me restaurer, les copines sont déjà à la cantine !

12-03-09 St Romain de Surieu - Bellegarde Poussieu 021Enfin pendant quelques kilomètres je vais traverser des bois très reposants.12-03-09 St Romain de Surieu - Bellegarde Poussieu 014Et lorsque je retrouve le goudron c'est pour apercevoir la tour et l'église de Surieu avec, à proximité, le Carmel Notre Dame de Surieu.   

12-03-09 St Romain de Surieu - Bellegarde Poussieu 007

12-03-09 St Romain de Surieu - Bellegarde Poussieu 009Il est temps de terminer mon étape de ce jour car la fatigue se fait sentir et mes pieds sont en surchauffe. Heureusement le chemin est en descente, passe devant la source de St-Lazare et j'arrive enfin à St-Romain de Surieu.

12-03-09 St Romain de Surieu - Bellegarde Poussieu 003Je garderai comme souvenirs de cette étape le calme, la fraîcheur des sous-bois et la beauté des paysages et des monuments jouxtant le chemin...

 

Etape suivante : St Romain de Surieu - Chavanay

 

 

Repost 0
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 22:41

    Jusqu'au 23 mars se déroule à la bibliothèque communautaire d'Annonay, en Ardèche, une exposition sur les chemins de Compostelle. Cette manifestation est organisée par l'association Rhône-Alpes des amis de saint Jacques avec chaque jour un sujet principal différent.

 

expo-annonay-programme.jpg

 

Ce jeudi 15 mars le sujet était la diffusion d'un film-documentaire sur la via Gebennensis, la voie Genève - Le Puy, mon itinéraire de prédilection

 002

Accueil très sympathique de la part du responsable de la section Ardèche de l'association, Daniel Valdenaire. Ce fut l'occasion pour moi de prendre contact, de discuter du chemin (bien évidemment !) et j'en ai profité pour acquérir le guide édité par l'association et consacré à la voie Genève - Le Puy.

  005

S'ensuivit la diffusion du film, très bien fait et mêlant habilement les vues du chemin et les témoignages de pèlerins de tous horizons. Quelle plaisir de retrouver les lieux que j'ai déjà parcourus à pied et surtout de découvrir un peu ce qui m'attend dans mes prochaines étapes !

 008

Dès la fin du film les langues se délièrent, certains posant des questions, d'autres faisant profiter de leur expérience. Certains participants avaient, comme moi, parcourus déjà quelques étapes du chemin. Pour d'autres l'aventure les avait déjà emmenés, en plusieurs années ou en un seul voyage, jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle.

De ces discussions ressortait une envie commune : celle de partager...

Si vous en avez l'occasion, n'hésitez pas à assister à ce type d'exposition ou de conférence. Même si partir sur le chemin de saint Jacques ne fait pas encore partie de vos projets, vous comprendrez mieux ce qui peut pousser, chaque année, des milliers de personnes à entreprendre ce fabuleux voyage ! 

Repost 0
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 19:48

003
Présentation de l'éditeur :

XIIIe siècle. Les « essarteurs » vous prenaient une forêt chenue et, en vingt ans, vous en faisaient un versant fertile. Jehan le Tonnerre était de ceux-là, sauvages et farouches comme des chevreuils, tenus en lisière par les gens des villages, quand la curiosité et la fatalité l'ont mené jusqu'au chantier de construction d'une abbaye cistercienne. Et le voilà bientôt enrôlé par les Compagnons constructeurs, ces « Enfants de Maître Jacques », mystérieux « Pédauques » dont il fera partie après une longue initiation. Vincenot se fait plus que le chroniqueur de cette singulière aventure, à la fois mystique et quotidienne, des bâtisseurs de cathédrales : « Ces gens, ces pays, ces édifices, je les ai vraiment vus, touchés, respirés avec les yeux, les mains, les poumons de Jehan le Tonnerre... J'ai pensé alors que j'étais le "retour" de Jehan le Tonnerre, à sept cents ans de distance, dans le cercle d'Abred... »

 

Mon avis :

Quelle superbe initiation que nous fait vivre là Henri Vincenot ! Celle de Jehan le Tonnerre, jeune essarteur, fasciné par ces constructeurs de cathédrales. Il va apprendre petit à petit les techniques de ces fameux bâtisseurs, mais aussi des secrets sur la religion et sur ses éventuelles origines celtiques.

Un livre très riche en renseignements sur la construction des cathédrales mais aussi, par l'intermédiaire de son compagnon spirituel, le Prophète, en informations sur les traditions celtiques et chrétiennes. Le pèlerinage vers le champs des étoiles viendra parfaire cette initiation.

A n'en pas douter, après avoir lu ce livre, vous ne pourrez vous empêcher de penser à ces fameux bâtisseurs le jour où vous visiterez l'un des fabuleux monuments cités dans ce livre.

Repost 0