Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mon Chemin vers Compostelle
  • Mon Chemin vers Compostelle
  • : la préparation de mon futur pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle mais aussi diverses informations sur la voie Genève - Le Puy (via Gebennensis).
  • Contact

Recherche

Suivez-moi sur...

logo twitter   facebook
 
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 14:02

Votre passage sur ce blog indique que vous pratiquez ou avez pratiqué la marche, qu'elle qu'en soit la forme. Et parmi les nombreux conseils qu'on a pu vous donner ou que vous avez pu lire, il y en a un qui revient toujours : il faut avoir de bonnes chaussures !

Sauf qu'une fois ce conseil reçu on est pas mieux avancé...car qu'est-ce qu'une "bonne chaussure"? Bien sûr nous éviterons les chaussures bas de gamme à 15 € où nos pieds auront le même confort que dans les sabots de nos anciens.

Et je ne vous ferai pas dans cet article un mode d'emploi pour bien choisir ses chaussures de marche, des dizaines de sites le faisant déjà très bien.Le choix d'une paire de chaussures étant avant tout très personnel. Car à chaque marcheur un pied différent et une manière de marcher différente. Non, une bonne chaussure, c'est une chaussure qui va prendre soin de vos pieds. 

Personnellement après une première paire de chaussures de randonnée dont je ne me souviens plus la marque j'ai opté il y a plus d'un an pour des LOWA RENEGADE. Légères, confortables, un pèlerin au long cours qui avait les mêmes que moi et que j'avais croisé en Haute-Loire les avait qualifiées de "pantoufles". Précisant qu'il était impossible d'avoir des ampoules dans de telles chaussures...

Oui, certainement pour la plupart des gens, mais pas pour moi...

Car je fais partie des gens qui ont les pieds fragiles. Les miens sont très secs et ont tendance à surchauffer rapidement. Et ce même par -10° dans la neige.

Alors j'ai essayé à peu près tout ce qui peut exister, visites chez le podologue, semelles spéciales, confection de semelles orthopédiques, modification à trois reprises des dites semelles, crèmes de toutes sortes et je vous passe toutes les paires de chaussettes, des "double-peau" aux "anti-ampoules". Rien n'y a fait...

Et je me suis alors souvenu de Sylvie la pèlerine qui avait rédigé un bel article intitulé "ode à mes sandales" sur son blog. Après tout, pourquoi ne pas essayer à mon tour ?

Et quelques jours plus tard me voila équipé de mes nouvelles sandales de randonnée, des COLUMBIA RIDGE VENTURE

large columbia ridge venture

Prudent, j'ai commencé par une petite balade de quelques kilomètres, le temps de m'y habituer et de bien les ajuster. Et puis vint le jour de ma première journée de marche, 22 km sur une étape que je connaissais bien du chemin de Saint Jacques.

Mon ressenti à l'issue de cette première journée ? Comme dit dans le titre de cet article : le pied !!

Pas de surchauffe ! Pas d'ampoules ! Et cette sensation de "sentir" le chemin, d'avoir le pied léger...

Le matin, dans l'herbe fraîche, mes orteils tutoient les gouttes de rosée et l'après-midi se désaltèrent au premier ruisseau rencontré.

Car le gros avantage est que si l'on a marché dans la boue il est très facile de se nettoyer et sans enlever ses chaussures. La preuve par l'image :  

  12-06-26 Chavanay - Le Viallon 00212-06-26 Chavanay - Le Viallon 004

Ensuite ça fait "floc floc" pendant une vingtaine de pas et ça sèche très rapidement.

Il y a quand même, non pas des inconvénients, mais plutôt des précautions à prendre. Le pied et surtout la cheville n'étant pas tenus comme dans une chaussure fermée il est indispensable de s'aider de deux bâtons de marche. De plus on pensera à mieux regarder où l'on pose les pieds et il faudra apporter un soin encore plus particulier à ses pieds notamment au retour d'une journée de marche.

Enfin on a cette sensation que le pied épouse le sol, dernière étape sans doute avant de marcher pieds nus (je vous en parlerai dans un prochain article). 

Depuis je suis devenu un inconditionnel des sandales et je m'aperçois que je suis loin d'être le seul ! Et que la plupart des adeptes de ce type de chaussures de randonnée avaient au départ les mêmes problèmes que moi. Comme quoi, pour chaque problème on trouve toujours une solution. Encore merci Sylvie !!! 

Pour finir sur une note humoristique, si vous marchez en sandales, vous aurez alors la joie de vous démarquer des "pieds fermés" par un superbe bronzage rayé plutôt que le banal bronzage "cycliste"

12-07-27 Sylvie la pèlerine 07b

Avec un peu d'expérience vous pourrez même reconnaître la marque des chaussures par le bronzage comme le montre la photo ci-dessus (en haut le bronzage TEVA et en bas le bronzage COLUMBIA RIDGE VENTURE) !

Alors, et vous, avez-vous déjà essayé de marcher en sandales de randonnée ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BAILLET Pierre 18/09/2012 11:04

Bonjour,
Après avoir lu "les 12 commandements du pèlerin" dans "les Zoreilles" de septembre, j'ai découvert votre blog. Je l'ai lu depuis le début. Il est très intéressant, plein d'informations, et bien
sûr, il est prêt pour vous suivre jusqu'à Compostelle. Il rendra compte de votre "évolution" sur le chemin. J'ai bien aimé une de vos phrases relatives au pourquoi du chemin:"pour accomplir quelque
chose qui ne représentera de valeur que pour vous même". Je prendrai l'habitude de suivre votre blog. Vous témoigner d'un goût pour la lecture, alors permettez moi de vous conseiller 2 livres de
lecture relatives au Camino: "La Légende de Compostelle" de Bernard GICQUEL" chez Tallandier. Ce livre est la traduction du Codex Calixtinus. Et bien sûr l'ouvrage d'Audrey FERRARO, un amour de
camino, un trés beau roman écrit par une jeune femme qui a fait le Camino à 25 ans.Bonne préparation et Buen Camino sur les sentes françaises et espagnoles.
Bien cordialement

Christian 19/09/2012 14:39



Bonjour Pierre,


Merci beaucoup pour ce commentaire très complet ! En effet pour moi "faire le chemin" n'a de valeur que ... pour moi. On peut alors dire qu'il y a un certain antagonisme avec la tenue d'un blog
sur le sujet. Ce à quoi je réponds qu'on peut simplement avoir envie de partager ces moments de bonheur que l'ont vit en parcourant le chemin...


A votre tour vous employer tout à fait justement : "l'évolution". Car c'est tout à fait ce que je ressens (et que doit ressentir tout pèlerin ?) au fur et à mesure que je marche sur le chemin,
j'ai constaté une évolution certaine dans mon comportement, dans ma manière d'aborder les choses, relativisant de plus en plus...


Je prends bonne note de vos conseils de lecture !


Encore merci et bon chemin à vous !


Christian


 



Ja-f 17/09/2012 09:14

Bonjour Christian,
J'avais, moi aussi, acheté le top du top en matière de chaussures.J'ai fait une dizaine de randos d'environ 30 Km pour préparer mon mon chamin vers St Jacques et faire mes chaussures à mes pieds ou
le contraire, tout allait pour le mieux, puis ce fut le départ depuis St Jean pied de port 1 ère étape Roncevaux, parfait. Puis le lendemain Roncevaux Arre étape que j'ai fait sous la neige et dans
la boue, résultat... grosse ampoule, Mais j'avais une paire de sandales dans mon sac que, j'ai utilisé le lendemain et que, je n'ai plus quitté tellement j'y ai trouvé du confort. les miennes
étaient, aussi des Col....a mais avec le bout fermés;
Les petits cailloux entrent moins mais pour les faire sortir il faut déchausser.

Buen camino

José

Christian 19/09/2012 14:06



Bonjour José,


Merci pour ce commentaire et en effet tu n'es pas le seul à avoir abandonné des chaussures fermées en cours de route pour les remplacer par des sandales. Récemment, suite à mon problème de chute
que j'évoque dans un de mes derniers articles, j'ai consulté un orthopédiste qui m'a demandé avec quel type de chaussures je marchais sur le chemin. Je lui indique celles que j'avais aux pieds,
mes sandales et il m'a dit "c'est l'idéal","pas de problème d'hygiène ni d'ampoules".


Et, comme je l'ai dit dans l'article, le soir après la douche, un nettoyage attentionné et un peu de crème, j'ai l'impression que mes pieds me remercient :)


J'ai récemment commandé une paire de Timberlands avec un pare-pierres à l'avant mais je les ai trouvées très "légères" et je ne me sentais pas du tout tenu, du coup je les ai renvoyées.


Pas de pare-pierres donc mais c'est vrai que les petits cailloux sont très vite ejectés ;)


Merci et bon chemin !


Christian